Coquineries d'ici et d'ailleurs

Ludivine MORENO

Quel jour ?

A quelle heure ?

Rendez-vous

Public

Mercredi 28 juillet

15h00

Place de la Rende

Plus de 15 ans

Le Spectacle

Mots d’envie, histoires d’amour et de plaisirs, objets de rires et de désirs… une racontée coquine et pas que

Une racontée coquine, c’est quoi au juste ?

Ce serait un spectacle qui donne envie de se reconnecter à ses sens, de sourire de nos désirs d’en bas, d’en parler avec malice, de se coucher mais pas forcément de dormir.

Une fenêtre ouverte l’espace d’un instant sur ce à quoi on pense souvent et que l’on n’ose dire, de ce qui nous fait parfois rougir, parfois rugir, aimer ou juste vibrer…

 Juste un moment pour titiller notre imagination badine à demi mots, et sans jamais se prendre trop au sérieux.

 Alors si vous êtes un tantinet gourmande et gourmand, curieuse et curieux ou amoureuse et amoureux de la vie, venez partager avec moi et écouter des histoires.

Qui sait, elles feront peut-être leur chemin dans vos jardins secrets, y planteront des graines d’envie, des fleurs de désir, des prairies de plaisir.

L'Artiste

Petite fille unique aux boucles folles, mes premiers amis furent de papier et mon premier public une ribambelle de peluches et de poupées.

En grandissant, j’ai voulu découvrir le monde inspirée par les poèmes de Rimbaud.

J’ai longtemps voyagé tout autour du globe, disant en souriant que « ma maison était le lieu où je posais ma valise ».

Aujourd’hui je sais que les chemins m’ont nourrie, emplie d’histoires, remuée de sensations, bercée de moments inoubliables et rapprochée d’humains magnifiques.

Enfant des Pyrénées, j’ai exploré les montagnes du monde, de la Patagonie à l’Himalaya, des Alpes aux Haut Atlas, avant de découvrir la mer, qui m’a bouleversée à son tour.

Guide conférencière de formation, j’ai voulu connaître les beautés artistiques, patrimoniales, devenant marathonienne des musées et des expositions. J’aime les lieux marqués par l’Histoire, la grande et surtout les petites, qui ont souvent le goût des secrets.

Je me suis abreuvée du sourire de ceux qui m’ont guidée, accueillie, accompagnée, car le voyage n’a d’intérêt que par les rencontres que l’ont y fait.

Si je conte aujourd’hui c’est parce que sans les mots, les mythes et les histoires que j’ai reçu, que j’ai lu, je ne serais pas celle que je suis.

Je ne sais pas encore vraiment me définir, sauf peut-être en m’imaginant semeuse de poésie et de contes, soufflant des mots à qui veut bien se laisser toucher par eux et les arroser suffisamment pour qu’ils fleurissent.